Return to site

Le mouvement de Stijl

· Histoire d'un style

De Stijl (« le style », en néerlandais) est un mouvement d’avant garde européen des années 20. Ce mouvement artistique, issu du néoplasticisme, a profondément influencé l’architecture du XXe siècle (et en particulier le Bauhaus). Le mouvement emprunte son nom à la revue « De Stijl », revue d’arts plastiques et d’architecture publiée de 1917 à 1928, à l’origine de cette nouvelle esthétique.

« Le but de la vie est l’homme, le but de l’homme est le Style » De Stijl​

artset

Maison Schröder, Gerrit Rietveld : intérieur de la chambre d’enfant (Source : Centre Pompidou)

Sobriété des formes, pureté des couleurs

Piet Mondrian, maitre théoricien du néoplasticisme, définit cette nouvelle esthétique par l’équilibre harmonieux de traits verticaux et horizontaux avec des couleurs dites « pures » (bleu, rouge et jaune) mélangées aux « non couleurs » (noir, blanc, gris). Cet « aspect pur des éléments, dans des proportions équilibrées » permet « (d’)atténuer le tragique dans la vie et dans l’art » (Piet Mondrian). Dans le domaine pictural, les couleurs sont appliquées en aplat, sans mélange. On retrouve également cette esthétique dans l’architecture avec la superposition de formes géométriques. Ici pas de place pour le superflu, les lignes sont épurées, en opposition au style baroque.

De Stijl propose une nouvelle esthétique universelle, qui s’applique aussi bien aux beaux arts qu’aux arts appliqués. Le mouvement est alors représentés par des membres de différents corps de métiers : les peintres et sculpteurs Bart van der Leck, Georges Vantongerloo, Vilmos Huszàr, César Domela, les architectes Jacobus Johaness Pieter Oud, Jan Wils, Robert van ‘t Hoff, Cornelis can Eesteren, le designer Gerrit Rietveld…

« la plupart de ses membres envisagent un environnement utopique par le biais de l’art abstrait, d’une harmonie universelle dans l’intégration complète de tous les arts ». Marek Wieczorek

Le mouvement De Stijl admet l’abstraction comme la représentation de l’esprit pur et de l’attrait universel.

Réalisations De Stijl

La chaise rouge et bleue de Gerrit Rietveld (1918)

La chaise rouge et bleue de Gerrit Thomas Rietveld, de 1918 est un design iconique du mouvement De Stijl.

Marek Wieczorek écrit que Rietveld proposait un usage « fonctionnel » de la couleur : dans sa chaise, le jaune souligne les extrémités des barreaux, donnant l’impression d’une force irradiant vers l’extérieur, tandis que la froideur du bleu crée le recul qui invite à l’assise ; le rouge, quant à lui, confère une apparence de solidité à cette mince découpe de contreplaqué qui forme le dossier. Aux critiques dénonçant l’inconfort de la chaise rouge-bleue, Rietveld répondra « ce n’est pas vraiment une chaise, mais un manifeste. » (Cité par Christoph Blaas, « Dossier 7. Chaise rouge-bleu, 1918 », catalogue De Stijl, p.146.)

artset

Chaise Rouge-bleue, Gerrit Rietveld, 1918

La chaise « Zig Zag » de Gerrit Rietveld (ca 1937-40)

Composé de quatre panneaux de bois plats articulés bout à bout pour former une forme en Z, le fauteuil de Rietveld rejette les caractéristiques classiques de la chaise: deux bras, quatre pattes et un siège rembourré. Chaque panneau joint le suivant à des angles mathématiquement précis avec un minimum d’écrous et de boulons. La pièce affirme sa conception intrinsèquement linéaire et semble être autant une sculpture qu’un objet utilitaire.

artset

Chaise « Zig-Zag » de Gerrit Rietveld ca 1937-40

La lampe Giso 404 de JJP Oud

En 1927, l’architecte néerlandais JJP Oud a conçu une lampe pour piano pour le cadeau de mariage d’un ami. Cette lampe a ensuite été mise en production sous le nom « Giso 404 ».

artset

Lampe Giso 404, JJP Oud, 1927

Oud, qui avec Gerrit Rietveld et Theo van Doesburg était un membre éminent de la Avant-garde De Stijl mouvement, a ici abandonné toute suggestion d’un design conventionnel. Destiné à s’asseoir sur le haut d’un piano droit, sa lampe est audacieusement en porte-à-faux au dessus du clavier et de la partition. Conçue comme une sculpture abstraite, sa forme géométrique suggère fortement l’influence du Bauhaus, à laquelle Oud avait des liens étroits.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly